2025 ex machina, le serious game pour prévenir les usages d’Internet

Publié par Marie dans Buzz | 1 mars 2010

2025 ex machina est un Serious Game (jeu en ligne), réalisé avec le soutien de la Commission européenne et la participation du CNC dans le cadre de Internet Sans Crainte, programme national de sensibilisation des jeunes aux bons usages d’Internet.

Un serious game est un jeu vidéo ou simulation informatique à vocation sérieuse, de type pédagogique, informatique, communicationnelle, marketing ou idéologique. C’est rendre attrayant un sujet sérieux à travers des interactions, des règles. On les retrouve sous forme de logiciel libre et leur diffusion se fait sous forme de marketing viral.

Le but d’ex machina : amener les 12-16 ans à porter un regard critique sur l’utilisation qu’ils ont d’internet à travers différents épisodes abordant les réseaux sociaux, les blogs, les jeux, internet mobile et la recherche d’informations. La responsabilité et l’impact des actions sur le web, la dimension temporelle et le rapport entre vie privée et vie publique sont abordés.
Le jeu est accessible au grand public mais aussi à un usage scolaire. Beaucoup d’adolescents surfent sur le web mais n’ont pas idée des conséquences réelles de leurs pratiques virtuelles.

Allez tester 2025 ex machina et venez nous dire vos impressions !

Voir la bande annonce :

Articles similaires

Une réponse pour “2025 ex machina, le serious game pour prévenir les usages d’Internet”

  1. Antoine dit :

    Est-ce que ca veut dire qu’en 2025 les gens ne sauront plus faire la part des choses…entre une parodie de film d’horreur et un réel tueur de chaton ?
    Qu’est-ce veut nous dire ce site exactement ? Que toute choses (images, données, opinions..) mises sur internet aujourd’hui pourra être utilisées contre nous plus tard ? Ceux qui trouvent sur la toile un dernier espace d’une réelle liberté d’expression, d’opinions, de contestations doivent donc en gros prendre garde sinon leur carrière est foutue.. Je me demandais bien comment le système pourrait trouver une parade à cet espace de liberté qu’est devenu le web…j’ai l’impression qu’il est sur une piste.. L’initiative est d’ailleurs gouvernementale. Après la criminalisation des téléchargements, voilà le délit d’opinion…

Laissez un commentaire

  1. Commentaires